Je suis une Amazone

JE L’AI FAIT MON DEFI DE 45 KM POUR MES 45 ANS

J’ai libéré l’Amazone en moi!
 
Ce weekend je me suis lancée dans l’aventure du 45km de course à pied pour mes 45 ans! Un merveilleux cadeau pour mes 45 ans de moi à moi-même.
 
La question qui revient depuis est : 
𝑷𝒐𝒖𝒓𝒒𝒖𝒐𝒊 𝒕𝒖 𝒇𝒂𝒊𝒔 𝒄̧𝒂❓ 
𝑽𝒂𝒔-𝒕𝒖 𝒗𝒓𝒂𝒊𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒄𝒐𝒖𝒓𝒊𝒓 45 𝒌𝒎, 𝑬𝒍𝒗𝒊𝒓𝒆❓
 
Oui je l’ai fait, et bien entrainée et faisant confiance à mon entrainement, à ma condition physique mais surtout à ma volonté de commencer et de terminer; oui de compléter ce défi. Non pour les applaudissements mais pour dire à la femme que je suis qu’elle est capable de bien plus qu’elle ne croit, qu’elle a de la valeur et qu’elle doit agir à la mesure de sa valeur. 
Que je suis fière de moi et de la femme que je deviens une foulée à la fois!
 
Il y’a juste 5 ans malgré la bonne communicatrice, femme d’affaires et passionnée de danse énergique que je suis je ne pratiquais pas la course à pied en endurance …j’aimais juste danser comme exercice physique. Et au cœur du plus grand tsunami de ma vie, j’ai découvert la course à pied… le miracle du matin pour ma part. 
 
Elle m’a sauvée la vie.
Elle m’a remis debout.
Elle m’a tenue sur le sol bien « groundée » une foulée à la fois.
Elle a délié ma voix et me faire sortir d’un mutisme de peur qui me décimait à petit feu.
Elle a remis mon cœur, mon corps et mon âme à la fête.
Elle m’a montré les limites que je me mettais et me les a fait dépasser.
Elle m’a fait toucher à ma capacité à franchir des lieux en moi que j’ignorais.
Elle m’a fait vivre et mordre dans la vie.
Elle m’a enseignée et m’enseigne la vie.
Elle m’a fait retrouver cette chose qui ne s’apprend pas à l’école: ma confiance en moi et mon amour de moi.
 
1km, 2, 4, 6, 10, 15, 20, 25, 30, 42, 45…
Et je vais continuer une foulée à la fois à aller les bras ouverts, vers cette femme en moi, cette maman, cette entrepreneure dans l’âme, cette professionnelle consciencieuse, cette voix de la liberté… bref cette femme qui veut juste être bien, heureuse et aimer sa vie dans toutes ses sphères. Cette vie, un cadeau gratuit du valeureux Maître de l’histoire.
Plus personne, plus aucune situation, plus rien même pas moi-même, ne pourra me dire que c’est impossible.
Tout est possible!
Rien est impossible à ceux et celles qui choisissent de s’aimer, d’aimer la vie et de créer au quotidien des chefs-d’œuvre en toute humilité avec ce cadeau de la vie.
Et de surcroît la vie m’a réconcilié avec l’Amour. Ouiiiiiiii j’aime un homme,  et il a assisté à ma conférence sans « fuire » à la fin malgré la dureté de mes mots et du cheminement, il m’a suivie durant mon 45km une gorgée d’eau à la fois… simplement un regard et une seule parole: « Mon Amour, tu es capable! »
Un mur s’est présenté au 30 ième km… j’allais trop vite et ma hanche (accident antérieur de danse) m’a fait signe. Alors il m’a regardée droit dans les yeux et encore redit: « Hey, Mon Amour, tu es capable, à ton rythme, on est pas pressé ». Je t’aime cher humain, Steve!!!!
Et après, il n’y a eu aucun autre mur même pas celui de 36 km que j’avais rencontré durant mes deux marathons précédents.
 
𝑱’𝒂𝒊 𝒄𝒐𝒎𝒑𝒍𝒆́𝒕𝒆́ 𝒎𝒂 𝒄𝒐𝒖𝒓𝒔𝒆 ❗❗❗❗ 𝑶𝒖𝒊 𝒋𝒆 𝒍’𝒂𝒊 𝒄𝒐𝒎𝒑𝒍𝒆́𝒕𝒆́𝒆❗
Et les plus heureux avec moi, la Team Bleue, mes enfants bien-aimés. Ils avaient préparé une surprise pour la soirée. Mon fils est rentré avec des hamburgers et des drinks de son lieu de travail, ils ont fait un écrito de motivation et mon cadet a préparé une médaille (une de mes anciennes médailles) à me remettre. Ma fille, la benjamine a fait le «peech» préparé par la gang. Que d’émotions pour mon cœur de maman.(…)
 
𝑺𝒊 𝒄𝒆 𝒏’𝒆𝒔𝒕 𝒑𝒂𝒔 𝒄̧𝒂 𝒍𝒆 𝒃𝒐𝒏𝒉𝒆𝒖𝒓…
 
Mon bonheur à moi, j’ai choisi de le bâtir une foulée à la fois et son second nom est la liberté.
Ce jour où ma liberté a commencé, tel est le titre dailleurs de ma conférence et de mon livre.
 
Merci beaucoup à tous et à toutes, et à chacun et chacune pour vos mots de soutien et d’encouragement. Je vous ai ressentis, mes précieux ami.es et particulièrement ceux et celles de mon groupe de course, merci tellement de m’inspirer autant!(…)
 
Oh tellement Merci à mon coach *Cyrille Commer que je lui suis reconnaissante. Il le sait mon objectif de course est au-delà de la performance mais j’avoue que se faire encadrer, entraîner et motiver comme il le fait, c’est extraordinaire et gagnant.
Mon pace du bonheur a été soutenu et même accéléré dans les derniers kilomètres et ça en dit en dit long sur ma préparation. 
Je continue à m’aimer et aimer ma vie! Et la célébrer! Et pratiquer cette chose miraculeuse de bien-être, appelée la course à pieds!
 
𝑬𝒏𝒇𝒊𝒏, 𝑷𝒐𝒖𝒓𝒒𝒖𝒐𝒊 𝒋𝒆 𝒇𝒂𝒊𝒔 𝒄̧𝒂❓
• Pour le bien que ça me procure
• Pour agrandir ma zone de confort 
• Parce que je suis pleine de gratitude pour ma condition physique et ma santé qui me permettent de le faire 
• Parce que je ressens une énorme fierté envers moi-même dans ce processus 
• Pour démontrer que notre volonté peut l’emporter 
• Pour montrer l’exemple de persévérance, d’endurance, de discipline et d’amour de soi et  de la vie à mes trois enfants
• Pour dire à moi-même et à toutes les femmes qui ont perdu leur amour de soi et leur confiance en elle qu’elle est toujours présente, il faut aller se la réapproprier une action à la fois
• Pour pourquoi ne pas inspirer un autre humain au passage 
• Et parce que la vie commence chaque matin et je choisis chaque matin bon temps, mauvais temps, d’en faire un chef-d’œuvre.
 
Vous pouvez me faire une demande d’amitié via FB à Elvire Pro ou me suivre sur la page officielle de «L’ Amazone 2.0» et suivre mes jogging-méditations en espérant qu’ils puissent vous apporter un peu de mon amitié. 
car oui tout ce que nous sommes comme femme, comme humain, contribue à notre vocation d’être humain pour nous-mêmes et auprès des autres dans leur quête d’autonomie, de liberté et de bonheur.
 
Chers.es amis.es gardons le cap sur nos objectifs et sur ce qui nous garde libre! Et ne l’oublions jamais: nous sommes des êtres de valeur, agissons à la mesure de cette valeur ni plus ni moins.
 
Votre amie Elvire, L’Amazone 2.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.