Je suis une Amazone

POÉSIE: Et, elle marche

POÉSIE: Et, elle marche 
 
Dehors c’est gris
Des cordes de pluies

Le vent tire 
C’est à perdre l’équilibre 
 
Une volonté sournoise
À t’offrir la marche errante d’un soir
 
Un soir sous cette forte pluie 
Un éternel soir pire que l’oubli
 
Du chemin de son village
De l’époque de son âge 
 
Elle enfonce ses pas solides
Au cœur de ses racines
 
Le vent tire
Elle Résiste, agrippée à ses racines
 
Elle regarde en avant 
Sans jamais se retourner
 
Elle avance
Convaincue d’avoir pris le bon sens
 
Celui qu’indique
 Le Soleil levant
Et elle marche
 À contre courant
 
De ce désir sournois
Un non insistant à cet élan d’un soir
 
Et elle marche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.